Résistance à l’abrasion

L’écoulement d’eaux usées transportant des matières potentiellement abrasives (sable, pierre…) peut représenter une contrainte importante pour la surface des parois des produits mis en œuvre. La résistance à l’abrasion peut être mesurée selon la méthode dite « de Darmstadt » conformément à la DIN EN 295-3. Au cours de ces essais, des échantillons présentant la forme d’une demi-canalisation sont remplis d’eau  et d’une fraction déterminée de gravier. Les échantillons sont ensuite balancés selon un angle de 2 x 22,5°, ce qui simule un effet d’abrasion accéléré dans la zone centrale de l’échantillon. Ce mouvement est répété jusqu’à 400.000 fois pour ensuite mesurer l’usure au niveau de la surface de la paroi. Le Thio Material a subi ce test et présenté des résultats similaires au béton : dans un premier temps, la fine couche de soufre s’élime et dans un second temps, l’usure est fortement ralentie par la présence de granulats dans la surface alors exposée. Dans le cas des canalisations en grès, la première phase est prolongée en raison de la couche d’émail supplémentaire. Cependant, dès que cette couche d’émail a disparu par abrasion, la perte est plus rapide que dans le cas du béton ou du Thio Material.

  • Centre de recherche : interne
  • Testé suivant : la méthode de Darmstadt conformément à la DIN EN 295-3